Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 15:52

L'âme Slave

Cette soirée en l'église saint-Pierre de Faverges est programmée le vendredi 25 juillet à 21 heures, dans le cadre du 16e Festival « Musique et Nature en Bauges » qui propose le Choeur de chambre Français ''Les éléments'', composé de 21 chanteurs sous la direction de Joël Suhubiette avec Corine Durous au piano, dont le thème principal porte sur ''l'âme slave'' qui nourrit la musique d'une lumière à nulle autre pareille, avec des chants et danses de Russie, Lituanie, Tchéquie, Roumanie, Hongrie et Slovaquie principalement.

l-ame-Slave.jpg

''Bis repetita'' sur l'histoire du Biel de Faverges

Comme nous l'avons relaté dans l'article précédent, en début de soirée est proposée une visite à la ''Source du Biel'' qui alimentait les moulins et artifices, à l'origine du développement industriel de Faverges (voir articles précédents sur le ''Biel'' de Faverges1).

Nous avons pu joindre l'historien local Bernard Pajani, qui revient d'un périple prolongé entre le XIIe et le XVIIe siècle – cela fait près de 50 ans qu'il parcourt l'Histoire de la commune – au sujet de la dénomination de cette visite impromptue qualifiée de ''source des Romains''.

Bernard Pajani, vous êtes plongé dans l'histoire locale depuis un demi-siècle. Avez-vous déjà rencontré des Romains à Faverges ?

Pas uniquement des Romains, mais également d'autres peuples d'autres origines.

En effet, le lieu de l'origine de Faverges, systématiquement confondue avec la bourgade ''Casuaria''2, a abrité des individus faisant partie des peuples Celtes, localisés en région Sapaudia, dès l'an 500 avant notre ère, qui sont appelés les Allobroges3, comme l'ont fait les Ceutrons en Beaufortain et haut-Faucigny. Cette bourgade fut envahie et assimilée par les Romains des armées de Jules César et, certains y ont fait souche, tel que cela peut être supposé en raison des inscriptions latines découvertes dans des localités proches, comme Veyrier ou Annecy. et fait donc partie des légendes relatées par les accompagnateurs locaux.

Après la destruction de Casuaria par les Allamans, une bourgade plus compacte s'édifia près de l'endroit d'où surgissait une source d'eau claire au-dessous du rocher de la Curiale, en bordure du torrent indomptable du Saint-Ruph. Ce n'est sans doute qu'entre l'an 800 et l'an 1000, sous les rois Burgondes, que la bourgade se développa, sous le nom de ''Fabricas'' (= signifiant en langue latine ''Les Fabriques''), en raison des nombreux artifices, moulins, foulons, battoirs, scieries, clouteries, papeteries installés sur le cours du canal que les habitants ont construit avant d'y édifier leurs habitations.

Distinguer l'Histoire de la Savoie, donc de Faverges, de l'Histoire générale des peuples qui ont construit l'Europe en général et la France en particulier est une hérésie pratiquée de façon inconsciente par quelque excentrique sous des prétextes futiles. L'Histoire de Faverges est d'une continuité sans faille.

Aussi, la source du ''Biel'' pourrait tout aussi bien être appelée la source des Celtes, la source des Allobroges, la source des Ceutrons, la source des Burgondes et, à l'excès, la source des Magdaléniens, Néolithiques, Paléolithiques et autres ancêtres ayant habité le secteur sud de la dépression glaciaire4 aux bords de laquelle ces derniers s'étaient installés.

Ne mélangeons pas l'Histoire et les histoires pour "amuser la galerie" !

© Copyright juillet 2014 CPCGF

phila.faverges74 AT wanadoo.fr

Autre blog à consulter : http://pajani.bernard.over-blog.com

----------------------------------------------------------

1 Bernard Pajani, « Le Biel de Faverges », Collection Histoire et Patrimoine du CPCGF, 2014, SIRET 495367575-00018

2 Les deux lieux sont indépendants l'un de l'autre. L'étymologie des noms sont en opposition, l'un provient du nom du torrent ''la Chaise'' et l'autre est situé près du torrent ''le Saint-Ruph'' dévalant d'un versant opposé.

3 Aristide Béruard, Marius Hudry, Juliette Châtel et Alain Favre, Découvrir l’Histoire de la Savoie, Centre de la Culture Savoyarde,‎ 1998, p. 22-23

4 Alain Piccamiglio et Maxence Segard, « Le site de Viuz-Faverges/Casuaria (Haute-Savoie) : agglomération, sanctuaire et villa dans la cluse d'Annecy », Revue archéologique de Narbonnaise, vol. 38, no 39,‎ 2005, p. 105-129. Ne pas confondre le nom ''glacière'' et l'adjectif ''glaciaire''

Partager cet article

Repost 0
Published by CPCGF74 - dans Savoie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche