Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:08

 

Les Sources de recherches

 

Les dépôts d’archives : Ce sont eux qui contiennent l’essentiel de vos sources de recherche. Aux Archives Départementales, (ADs) les archives sont classées en séries.

Les bibliothèques : Les bibliothèques publiques peuvent être d’un grand intérêt. On y trouve les livres écrits sur des familles, l’histoire du village, les dictionnaires historiques et bibliographiques et les multiples dictionnaires de la noblesse.

Les Archives notariales: Elles sont une source essentielle pour l’établissement d’une bonne généalogie, elles apportent ou confirment une filiation. Elles sont malheureusement souvent difficiles à exploiter, car chaque étude de notaire représente des milliers d’actes. Les archives des notaires consistent en:

La minute qui est le brouillon de l’acte, conservé chez le notaire dans le minutier

La Grosse désigne la copie authentique de l’acte

Le répertoire est un résumé chronologique des minutes par ordre alphabétique.

Les Insinuations (aux ADs): Formalité administrative introduite par l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539. On distingue l’insinuation judiciaire, les actes sont enregistrés en entier et l’insinuation fiscale, seul un extrait est enregistré. On trouve des tables par nature d’acte (donation, CM, partage, succession, inventaire après décès, testament). A partir de 1703 l’insinuation fut étendue à d’autres actes, le « contrôle des actes » fut mis en place à la fin du XVIII siècle, puis après la révolution insinuation et contrôle firent place à l’enregistrement.

Les Archives ecclésiastiques : Les registre paroissiaux avant 1792 sont répartis aujourd’hui entre le diocèse et les ADs, mais l’église possède bien d’autres archives. Au niveau du diocèse on peut trouver des vieux registres d’insinuation, d’ordination, un registre des âmes, de nomination du clergé, toute la correspondance de l’évêché. Après la révolution les curés continuèrent d’enregistrer baptêmes, mariages et sépultures en deux exemplaires, ceci est d’un grand intérêt lorsque les registres des mairies ont disparus du fait de guerre, ainsi que pour les parrains et marraines.

Les Archives Militaires : Elles sont par type d’arme, Armée de terre, Armée de Mer, Armée de l’air (rattachée à sa création pendant la guerre de 14-18, à l’armée de terre) et le service de santé militaire. Beaucoup d’informations la personne, la solde, l’avancement, des renseignements d’état civil.

Documents domaniaux et fiscaux (aux ADs) : Nombreux, en vieux Français, voire en Latin. Pour le généalogiste ils apportent deux types d’informations, sur l’état civil souvent fragmentaire comme « un tel fils de .. » ou « un tel époux d’une telle .. », l’autre plus intéressant sur la connaissance des biens possédés, les redevance financière, la situation sociale. Il faut rappeler qu’en régime féodal, les possesseurs d’un fief devaient à leur suzerain « foi et hommage » dans un « aveu » reconnaissant les biens qu’ils détenaient de lui et un dénombrement recensant avec précision toutes les parties du fief. Plusieurs types documents:

Les Chartriers, recueil de chartes (règles)

Les Cartulaires, registres contenant in extenso les actes fixant l’histoire et les titres de propriété d’une seigneurie

Les Terriers, contiennent le dénombrement des droits seigneuriaux, à renouveler tous les 20 à 30 ans.

Les Tailles, sont les impôts directs levés par les seigneurs, constituent de véritables recensements. Louis XIV créa la capitation.

Les Cadastres, crées en 1791 puis réalisés par l’Empire sous la forme de « plans cadastraux » pour réaliser l’égalité de tous devant l’impôt foncier.

Listes nominatives et électorales : Dés le Moyen-âge furent établies des listes de personnes présentant telle ou telle caractéristiques, vivant dans telle paroisse. Un premier recensement eut lieu à la révolution, mais ce n’est qu’à partir de 1836 que ce trouve le véritable recensement nominatif, donnant de nombreux renseignements tant sur l’état civil que sur la profession, … On trouve à Nice les recensements de la population de 1817 à 1822 de l’époque Sarde et un premier recensement en 1734 de Nice.

Le fichier des Mormons : Base de données d’une taille considérable (plus de 100 millions de noms), pas facile à consulter (voir sur le SiteWeb de l’AGAM la section « Les batch number de l’IGI »). L’année 2008 est l’évolution de la base des Mormons vers Internet

Les congrégations, les communautés familiales, les confréries : toutes possèdent des archives qui peuvent apporter des renseignements généalogiques. Les congrégations sont des associations pieuses de laïcs dans des paroisses florissantes. Les communautés à caractère laïc regroupent en milieu agricole des familles désirant avoir un caractère plus communautaire. Les confréries complément des sociétés du Moyen-âge, à la façon des corporations de métiers.

Les factums : Ce sont de mémoires rédigés par les avocats dans des affaires complexes qui souvent concernent les droits de familles, de successions. Ils contiennent des indications précieuses sur la parenté et même parfois des tableaux généalogiques. On les trouve dans des bibliothèques, des archives privées, ou aux archives nationales.

Bien d’autres sources : Les archives de la marine marchande, les archives de l’assistance publique, les registres des hôpitaux, les registres de police et de prison, les cimetières.

CPCGF – mercredi 6 avril 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by CPCGF74 - dans Généalogie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche