Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 04:00

 Rencontre musicale autour du Biel de Faverges

Ce soir vendredi 27 juin, au boulodrome de la Glière, l'atelier Nautilus présentera une musique acousmatique autour de textes sur le Biel. Rendez-vous dès avant 19 heures.


 La publication sur le Biel de Faverges

Une publication sur le Biel de Faverges sera dévoilée en première lecture lors de l'assemblée générale du cercle des collectionneurs favergiens qui se tiendra ce vendredi 17 janvier, dès 18h30, salle 203 de la Maison des Associations. Après les traditionnels points de l'ordre du jour qui seront débattus entre les membres actifs, le président Bernard Pajani présentera l'ouvrage édité par le Club, entièrement dédié au Biel qui traverse le centre-ville de Faverges. A l'aide de cartes postales de sa collection et de celle d'Albert Ramella-Pezza, et avec l'appui du cadastre sarde de 1732, les 15 artifices sont décrits successivement depuis la Source située en amont du boulodrome de la Glière, jusqu'à la plaine au-delà du Thovey.

Le Biel de Faverges - 30 pages couleursLa publication a déjà fait l'objet d'un enregistrement de l'atelier de mémoire sonore ''Nautilus'' par Philippe Blanchard qui accompagnera musicalement les textes de l'auteur.

Depuis ''l'Arlésienne de Faverges'', papeterie citée dès 1350, mais jamais découverte ni décrite par aucun historien, jusqu'au moulin Gamonet-Demaison qui entraînait encore récemment une scierie, le chercheur assidu des Archives s'applique à situer très précisément chaque ouvrage, papeterie, moulin, battoir, clouterie, tannerie et foulon qui ont fait le ''Faverges'' d'hier, dont le nom provient du latin ''fabrica, fabricae, fabricas'' signifiant ''Les Fabriques''.

On y apprendra également que la Glière n'a jamais été le nom officiel du torrent mais qu'il s'agit des abords graveleux sur lesquels s'étendent les graviers apportés par le torrent du Saint-Ruph, comme en d'autres lieux de France.

Si l'Histoire de Faverges vous intéresse et que vous désiriez participer aux travaux des Collectionneurs Favergiens, rejoignez le Cercle Philatélique, Cartophile et Généalogique qui ouvre une section d'Histoire et Patrimoine. Renseignements auprès du Président au 09 51 70 80 06.

Le-Biel-de-Faverges-presente-par-Bernard-Pajani.JPG

Le président Bernard Pajani présente son ouvrage récent, tout en couleurs, édité par les Editions du Pré du CPCGF, dont les Collectionneurs Favergiens ont eu la primeur, lors de leur assemblée générale 2014.

Voir le Fichier : Bon_de_Commande_des_Editions_du_Pre.pdf

2013-01-16-Le-Biel-de-Faverges.jpg1er Extrait

La date estimée de la construction du Biel

 

L'existence du canal du ''biel'' se trouve confirmée par la présence même d'artifices dans le bourg de Faverges.

En effet, l'origine du nom de Faverges est ''Fabricas'' provenant du latin ''fabrica, fabricae'' qui se traduit par ''atelier, fabrique ou forge''. Au pluriel, ''fabricas'' signifie ''les fabriques''. Cette mention apparaît en 11121,dans un acte de reconnaissance de Berlion ''de castro quod dicitur Fabricas'' soitBerlion''du château qui est dit Les Fabriques''et de son frère Guilfredus (= Godefroy) qui cèdent et rendent à l'église de Saint-Jean-de-Maurienne tout ce qu'ils possèdent des revenus d'autres églises dans le même diocèse, sous menace d'excommunication.

A cette époque, ce n'est que la force de l'eau canalisée qui pouvait faire fonctionner ces fabriques, dans le bourg du même nom, soit le ''Faverges'' actuel. Aucune autre source d'énergie n'était disponible.

On trouve aussi des preuves de la présence d'un canal suite à la mention d'un pont, comme dans l'inventaire des Nobles de Pontverre, seigneurs d'Ugine qui tenaient en fief, en 1318 et 13492 des biens « jusqu'au pont de la ville près de la porte inférieure ». Ces possessions des Nobles de Pontverre donna le nom du mas qui fermait la ville, le ''mas de Pontverre'', contre lequel était située la Porte inférieure, que l'on découvre sur le tableau qu'a peint Prosper Dunant vers 1840. De même Noble Jacques de Monthouz, seigneur du Cheynet, reconnaît en13103des servis en faveur du Comte de Savoie et des usages de biens qu'il possède « du pont de Faverges en fief ancien, et du même pont inférieurement en fief nouveau », soit à la sortie de la ville, en direction d'Ugine.

------------------------------------------------------

1 Regeste Genevois art.251 : ''Actus est hoc tertio nonas decembris, hora decima'' (= le 3e jour des nones de décembre soit le 7 décembre 1112 à 10 heures) in Chartes du diocèse de Maurienne, publiées par Mgr Billiet et l'abbé Ambrieux, dans Doc. Acad. Imp. Sav. Chambéry, 1861, t.II. p.22

2 Manuscrit Besson II, p.581

3 SA 115 n°6

2e Extrait

 

4°) Le rebattoir de cuivre du haut de la rue centrale - n°1359

Quelques maisons avant l'église, le "rebattoir" de cuivre avec sa forge appartient aux frères Maurice et Jean feu François EMIN en 16611.

Rebattoir de Cuivre n°1359En mai 17622, Patrice ARPIN fils de Jacques originaire de Montvalezan-sur-Seez en Tarentaise, habitant Faverges achète cette "masure" soit ''ruine'' d'un artifice à rebattre les "coupes de cuivre'' n°1359 ; il devra refaire les "chenaux" dans le ruisseau, un "arbre" de bois dur, la roue, le "plantement du rebattoir" avec le "manche du maillot"... En octobre, il signe une convention avecClaude feu Maurice PORTIER qui, dès janvier 17633, travaillera à son profit exclusif ''tout le cuivre vieux en rosette'', pour le temps de 9 années.

Le Sr Joseph fils de feu Patrice ARPIN cédera en 18064 à Alexis JACOUD cordonnier la maison dans laquelle existait le même "artifice à rebattre les coupes de cuivre et à mouliner le tabac'', sous le n°1359p. que ce dernier va céder finalement le 3 novembre 18135 au tanneur Charles François AILLOUD.

------------------------------------------------------

1 1661 : notaire Noël Guigon 2E2632 p.124

2 Tabellion 1762 6c355 p.139 V°

3 Tabellion 1763 6c356 p.19

4 1806 : notaire André Prévost 2E2374 p.44

5 1813 : Q actes SS. privé VIII p.36

3e Extrait

Proche de l'église de Faverges et dans le passage situé entre eux, au n°1347, la clouterie "cloutrerie ou cloustrerie" relevait du fief des Soeurs de Sainte-Catherine d'Annecy, là où passait le biel.

Par successions consécu-tives, les héritiers vendent leur part personnelle, ce qui entraîne qu'elle devient la propriété de deux habitants, Maurice feu Nicolas CHAPUISAT et Louis feu Claude REVIL, en 1730. En ce lieu, il ne se trouve pas deux clouteries mais une seule, car Maurice CHAPUISAT est charpentier et Louis REVIL est ferronnier.

Clouterie-Chapuisat-Revil-.jpg

 

(la suite est à lire dans la brochure)

© Copyright juin 2014 CPCGF

phila.faverges74 AT wanadoo.fr

Autre blog à consulter : http://pajani.bernard.over-blog.com

La signification du Copyright est la suivante :

''Le droit d'auteur en France est régi par la loi

du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985,

codifiées dans le code de la propriété intellectuelle"


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy
  • : Activités d'histoire et patrimoine sur les communes des Sources du Lac d'Annecy, Recherches historiques, défense du Patrimoine, expositions en philatélie, cartophilie, généalogie, photos d'anciens, documents de Savoie, bouteilles sérigraphiées, cartes téléphoniques, capsules de muselets, pin's, disques, livres, etc...Le contenu de ce site est protégé par un droit d'auteur.Cependant il est autorisé de réaliser des copies pour votre usage personnel en y joignant un lien, après autorisation préalable.
  • Contact

Profil

  • CPCGF74
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.
  • Cercle de collectionneurs, cartophiles, philatélistes, généalogistes, historiens et défenseurs du patrimoine intéressés par la Savoie et la Haute-Savoie, et plus particulièrement par le patrimoine du Pays de Faverges - Sources du Lac d'Annecy.

Compteur

un compteur pour votre site

Recherche